Académie St-Victoria
Bienvenue à l'Académie St-Victoria !
Vous vous trouvez à l'intérieur même de la plus grande école d'espionnage et de RPG de toute l'Angleterre, alors n'hésitez pas à faire un tour sur le forum... et à vous inscrire !
Bon jeu !

Académie St-Victoria

Des élèves au passé lourd dotés de capacités spéciales, des professeurs anciens agents secrets, bienvenue dans l'Académie St-Victoria ! Apprenez à devenir le parfait espion, mais à vos risques et périls...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion
La section RPG vous attend ! A VOS CLAVIERS !
Les classes 1°1 et 2°2 SONT VIDES ! Des délégués seraient les bienvenus dans ces deux classes et en 2°1 !
Une course d'orientation sera bientôt organisée par Mr.Stender et l'Académie. Vous êtes prié(e)s de commencer à former vos équipes.
Némésis aussi RECRUTE ! Renseignez vous auprès du staff pour connaître la marche à suivre.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Mots-clés
Derniers sujets
» Tom [par moi et n'Hana]
Ven 22 Fév 2013 - 7:02 par Mya Ikeda

» Nobody ! (+ Proposition)
Dim 27 Jan 2013 - 11:11 par Seikō Masuku

» The little red car (Tom et Hana)
Lun 26 Nov 2012 - 16:46 par Tom Roberson

» Cour d'Honneur [Mina]
Dim 25 Nov 2012 - 12:18 par Mina Noberi

» Bon Anniv' !
Dim 11 Nov 2012 - 13:05 par Aube Claramonde

» Le coin pub d'Aube
Dim 14 Oct 2012 - 18:00 par Mya Ikeda

» La musique du coeur
Sam 13 Oct 2012 - 8:10 par Mina Noberi

» Cour d'honneur [Mina, et qui le veut !]
Mar 9 Oct 2012 - 16:08 par Mya Ikeda

» Chambre de Mya
Mar 9 Oct 2012 - 15:54 par Mya Ikeda

Derniers sujets
» Tom [par moi et n'Hana]
Ven 22 Fév 2013 - 7:02 par Mya Ikeda

» Nobody ! (+ Proposition)
Dim 27 Jan 2013 - 11:11 par Seikō Masuku

» The little red car (Tom et Hana)
Lun 26 Nov 2012 - 16:46 par Tom Roberson

» Cour d'Honneur [Mina]
Dim 25 Nov 2012 - 12:18 par Mina Noberi

» Bon Anniv' !
Dim 11 Nov 2012 - 13:05 par Aube Claramonde

» Le coin pub d'Aube
Dim 14 Oct 2012 - 18:00 par Mya Ikeda

» La musique du coeur
Sam 13 Oct 2012 - 8:10 par Mina Noberi

» Cour d'honneur [Mina, et qui le veut !]
Mar 9 Oct 2012 - 16:08 par Mya Ikeda

» Chambre de Mya
Mar 9 Oct 2012 - 15:54 par Mya Ikeda

Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      

Partenaires

créer un forum

      

Sujets similaires
Sujets similaires

Partagez | 
 

 The little red car (Tom et Hana)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Roberson
Elève qui fait parler de lui
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/08/2012

Mon personnage
Informations personnelles:
Matières choisies:
Relations:

MessageSujet: The little red car (Tom et Hana)   Lun 19 Nov 2012 - 16:23

Mardi 20 novembre 2012. Un doux jour d'automne bien que le froid commence à se faire sentir. Le ciel est dégagé, le soleil rayonne à cette seizième heure de la journée. Je suis assis à un arrêt de tram, sur le banc de l'abris. J'ai déjà du voir passer une vingtaine de tramway mais cette technologie ne finira jamais de me surprendre. Dans ce quartier, tout est monotone, blanc et froid. Quand je dis blanc et froid, je parle surtout des murs de toutes ces rues qui partent en étoile de l'arrêt où je suis. Je vois toujours passer les mêmes gens aux mêmes heures. Leur vie ne semble jamais est bousculée par quoique ce soit. Il y a juste les enfants. Eux ne sont jamais à l'heure. Le matin, je les vois courir pour attraper ce tram qui leur permettra de ne pas arriver en retard à l'école. Et... le plus souvent ils le ratent. Ils voient alors le tram s'éloigner au loin et ils savent qu'ils seront en retard en cours. Leurs visages deviennent pâles et ils viennent s'adosser contre la vitre de verre de l'abri à mes côtés. Je crois que c'est ce que j'aime bien chez eux, ces émotions qu'ils n'arrivent pas à dissimuler. D'ailleurs c'est pour ça que je suis prof. Prof de quoi ? Prof d'art plastique ... Y a pas de quoi rigoler ! J'ai eu mon diplôme du premier coup d'abord et les Arts sont une matière très importante qui aide dans la réussite de l'élève en lui augmentant ça moyenne et lui donnant de bonnes appréciations. De plus, aucun élève ne s’ennuie dans mon cours. Ils rigolent un peu quand je parle à cause de mon cheveux sur la langue mais il reste sage et m'écoute. Quoique l'autre jour, la petite Juliette s'est mise à pleurer quand je me suis approché d'elle. Lui aurais-je fait peur ? Je réglerais cela plus tard. Aujourd'hui, nous sommes mardi. Comme nous sommes mardi, ça signifie que je n'ai pas cours de l'après-midi et donc que je peux resté assis ici indéfiniment comme j'adore le faire, regardant les passants ... passaient. Il y a Arnaud, le clodo toujours bourré, assis à l'arrêt d'en face avec ses sacs de course remplit de Whisky et sa radio qui tourne toute la journée. Il y les trois gas de Math-sup pour leur cour à 16h30. La jeune fille blonde, toujours pressée. Les deux amies infirmières du CHU à trois arrêt de tram d'ici vers le nord. La vieille nourrice de 70 ans et ses quatre gamins qui traversent l'arrêt et donc, passe devant mon abri pour aller plus vite à la boulangerie. L'homme costard-cravate avec son air sérieux et sa montre en or qu'il regarde toutes les cinq minutes. Le couple et leur abonnement cinéma car ils n'ont strictement rien à faire de leur mardi après-midi. Moi perso, si j'avais une nana j'essayerais un peu plus dans l'original de peur de me faire larguer. Et pleins d'autre gens encore. Moi à la fin de mes cours du matin, je rentre en tram à cet arrêt. Je m'assois à mon abri et sors mon sandwich spécial mardi. Je le mange, bien tranquillement pour ne pas avoir de problème de digestion et je regarde les gens. Ces gens, ils me donnent des idées. Eh oui, je suis un artiste mais un artiste raté, donc un prof d'art plastique. Il est vrai que j'aurais pu ne pas faire prof et ne continuer que mon art; pour tout vous dire, les personnes ne sachent plus reconnaître une vrai oeuvre d'art de nos jours; mais je ne pouvais me résigner au fait que j'étais un médiocre artiste. J'ai donc enseigné les arts dans une cité scolaire (=collège+lycée) et me suis inspiré de mes élèves. Vous ne pouvez pas savoir à quel point les enfants sont une grande source de fantaisie. C'est impressionnant. Et depuis, j'ai amélioré mon art. Aujourd'hui, mon thème de la journée est le ROUGE. Une couleur, qui de plus est une couleur primaire. Mais SURTOUT, la couleur de la voiture d'en face. Oui, je sais. Cette voiture m'a traumatisé, marqué. Par ça couleur flash, ses courbes bien designées, le doux ronflement de son moteur ... C'est la voiture qu'il me faut ! J'en suis tombé raide dingue amoureux. Le problème ... c'est que qui dit artiste, dit fauché ... Et je n'ai donc pas un sou. J'ai réfléchi, réfléchi et réfléchi encore à ce que je pouvais faire, mais la seule et unique idée que j'ai pu avoir était de piquer la voiture. Je cherche donc depuis 12h05 à comment voler cette voiture rouge. Je pourrais essayer de la forcer, mais ce serait l'amocher. J'en suis donc venu à ; je vous laisse deviner; attendre le propriétaire. Pas pour négocier le prix, non ! Pour lui casser la mâchoire et partir avec les clés et mon bijoux. 16h02... Un tram passe. Des gens descendent, d'autres montent et tous suivent leur chemin sauf ... deux fillettes. Toutes deux du même âge, vêtues d'un manteau noir et d'une écharpe : grise pour la fille de droite et rose pour celle de gauche. Ce sont deux de mes anciennes élèves. Je dis anciennes car elles ont changé de cours d'art plastique pour... ma grande rivale ! Traîtresses ! Mais si elles me voient, elles risquent de vite de rendre compte que je louche sur la voiture ... Je décide donc de les observer elles.


Dernière édition par Tom Roberson le Lun 26 Nov 2012 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Dowell

avatar

Messages : 87
Age : 23
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Une petite île à l'est du monde

Mon personnage
Informations personnelles:
Matières choisies:
Relations:

MessageSujet: Re: The little red car (Tom et Hana)   Mer 21 Nov 2012 - 16:53

Le mardi. Ou le jour des quatre heures de maths d'affilées, suivies d'une demie heure de pose et de deux heures de science de l'ingénieur, SI. Pour ceux qui ne l'ont pas compris, UN ils ne seront jamais ingénieurs, DEUX je suis en prépa. Comme les deux autre gars qui marchent à ma droite et à ma gauche.
Tout d'abord, sachez qu'on peut être en prépa et avoir une vie sociale, bien que ce ne soit pas notre cas. Parce que tout le monde se moque de nous en disant qu'on est cinglés, boutonneux et paumés, alors que ce n'est pas vrai pour tout le monde ! Par exemple, Julien, le majorant -ça veut dire que c'est lui qui a les meilleures notes en math- et bien il a une petite amie ! D'ailleurs, nous trois on aimerait bien en avoir une aussi. Mais bon, il parait que notre look ne leur plait pas, aux filles je veux dire.
Pour faire simple, voilà nos tenues du jour. Cela vous laissera juger par vous même de notre goût vestimentaire.

Moi, je suis le plus jeune. J'ai sauté une classe, j'ai donc 17 ans bien que je sois en première année de MPSI. Oui, maintenant on ne dit plus maths sup, mais Mathématiques-Physique-Sciences de l'Ingénieur. Ceux qui disent ça on plus de 45 ans, vous voyez le topo. Bref, ce n'était pas le sujet principal (toujours aller à l'essentiel, règle primordiale pour avoir la moyenne !). Je suis plutôt grand, le plus grand des trois à vrai dire. Mon manteau d'hiver est beige, épais et chaud, je suis en jean et Doc Marteens. Tout à fait normal quoi, même mon écharpe, bleu et grise, est banale. C'est plutôt pour mes potes que ça se complique. Tom, à ma gauche, a sur les épaules une grande cape en cuir noir corbeau aux épaulettes de métal, qui le drape entièrement jusqu'au genou, ne laissant paraître que la fin de son slim tout aussi noir et tout aussi en cuir, et de grandes chaussures de randonnées, cloutées et renforcées. C'est Tom, quoi. Colin, lui, est pas mal dans on genre aussi. En tongs, parka grande ouverte et chemise à carreau presque déboutonnée, il a chaud. On est presque en hiver ! Je vous laisse imaginer ce que c'était en été. Un vrai exhibitionniste celui là. A la main, il a son classeur de français philosophique. Oui oui, on a encore français en prépa ( désolé, ce n'est pas en faisant MP que vous y échapperez ). En fait, nous sommes dans le même groupe, et avons colle de philosophie ensemble. A 16 heures 40, soit bientôt. Le temps de rater trois-quatre trams, de prendre le suivant et d'arriver à l'heure. Comme d'habitude quoi, sauf qu'à chaque fois la note et la matière changent...
Une deuxième fois, BREF. J'ai tendance à m'écarter du sujet (le hors sujet est l'ennemi du philosophe, deuxième règle primordiale)... Nous montons les deux marches de l'arrêt, remarquons le tram dans trois minutes, et posons nos sacs entre nos jambes.

-Non, je suis sûr que c'est Balzac qui a dit ça ! s'obstine pour la dixième fois Tom
-Pfff... Tu vas te prendre une boîte en colle, si tu en es persuadé à ce point ! C'est Victor Hugo qui en a parlé le premier, c'est obligé ! Hein, Matthieu, que c'est Hugo qui en a parlé le premier ?
m'interpelle Colin, tout en cherchant la réponse dans son classeur.


Ils me sortent de ma contemplation de l'arrêt. Pourtant, cela fait des années que je prends les transports en commun, à ce rond point là. La plupart des gens qui passent, je les voie tous les mardi. Leurs visages, leurs gestes, même leur trajet m'est familier. Les deux clodos, chacun sur un banc de l'arrêt, se font face toutes les semaines, au même jour à la même heure. Celui qui n'a pas de radio, qui est maigre et barbu et tiens dans la main un papier alu usagé m'est plus sympathique quand même. Il n'est jamais bourré, contrairement à l'autre. Les deux collégiennes qui s'arrêtent pendant une heure pour discuter et rire, je les connais bien : celle qui aujourd'hui a une écharpe grise, c'est ma voisine. Elle est une peu bizarre, mais sympa quand même, les rares fois où on s'adresse la parole. Son amie, je la croise tout le temps dans l'immeuble, ces deux là sont toujours fourguées ensemble. Et puis le couple cinéphile, les écoliers qui sortent de primaire, la nounou toujours avec son même tailleur rose trop petit pour elle... Et la super bombe blonde aux jambes interminables et au corps de rêve. Mes potes et moi, c'est d'une petite amie comme ça qu'on veut. Bon celle là, elle a toujours l'air stressé à 16 heures 15 quand on débarque, mais

-Bah... Je crois que c'est Georges Sand les gars...
-Ah m**de ! Il a raison en plus !


J'ai droit, pour avoir révisé, a une grande bourrade de Colin, qui a enfin trouvé la réponse parmi ses feuilles volantes et ses pochettes plastiques déchirées. Aha, je savais que j'avais raison.
Nous discutons donc - enfin, c'est plus de la révision qu'autre chose - tout en voyant le premier tram partir, qui débarque au passage sa flopée de gens, lorsque le SDF bourré gros avec sa radio et une casquette bleue nous interpelle.

-Aaaah... La jeunesse ! Profitez en, révoltez vous contre le pouvoir !

Après avoir échangé des regards surpris, nous hésitons entre avoir peur et éclater de rire. mais il n'a pas fini.

-Je vous vois souvent... Lorgner sur les jambes et le décolleté de la d'moiselle là bas... Moi j'vais vous apprendre comment qu'on drague, les jeunots !

Au final, c'est le rire qui l'emporte pour Colin et Tom. Moi, je suis plus géné qu'autre chose.

-Non non monsieur, c'est très gentil à vous mais je vous jure, ce n'est pas la peine !

-Ne jure pas mon petit, ne jure jamais ! Regarde où qu'ça ma m'né ! Tu verras, à ton tour, tu verras !


Sur ce, il fait demi tour avec lenteur, et, chancelant, viens se rasseoir sur le banc. Il baisse le son de sa radio portable et commence à marmonner des paroles concernant, je crois, sa jeunesse dans l'armée. Je n'ai heureusement pas le temps de m'attarder là dessus, car de chaque côté, mes amis sont morts de rire. Colin tente vainement de l'imiter, et Tom s'accroche à mon bras, légèrement calmé. Je n'aurais pas eu droit à mon cours de drague personnalisé, au final. Je persuade les deux autres qu'il n'y a pas de quoi rire, et tente de reprendre la discussion ; mais maintenant c'est de moi qu'il se moque, apparemment j'aurais eu une tête bizarre en répondant au monsieur. Pff... Je suis plus jeune et c'est eux les gamins.
Je me cale contre la machine à composter. Cela doit faire un an que je ne l'ai pas utilisée. J'ai bien un abonnement, je ne suis pas fraudeur, mais on a toujours la flemme de sortir nos cartes tous les trois. Alors, on explique aux rares contrôleurs qu'on croise que "nous n'avons pas eu le temps de composter, nous avons couru pour attraper le tram". Succès garanti, malgré les récurrentes représailles. Après tout, on est jeunes !

Enfin la jeunesse, merci bien. J'ai hâte d'obtenir mon diplôme d'ingénieur pour pouvoir gagner plein d'argent. Cela fait un peu puéril, mais bon, c'est la vérité. D'ailleurs, la caisse rouge, garée en face, elle est franchement classe. Beaucoup plus facile de draguer avec une voiture pareille. J'ai trop hâte d'être majeur et d'avoir mon permis de conduire ! Mes deux potes ont leur conduite accompagnée, mais aucun n'a son permis. Pas très utile en définitive. La publicité de l'abribus (on devrait dire abritram, mais je sais pas pourquoi, personne le dit) représente d'ailleurs une pub pour Rolex. Ca aussi, ça me plairait bien, tiens. je suis sûre qu'à Colin aussi. Tom, il la trouvera trop colorée.



[donc normalement là tu fais Arnaud le clodo, et j'enchaîne sur le couple si ça te va]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Roberson
Elève qui fait parler de lui
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/08/2012

Mon personnage
Informations personnelles:
Matières choisies:
Relations:

MessageSujet: Re: The little red car (Tom et Hana)   Lun 26 Nov 2012 - 16:46

[Ok, ça me va très bien. Parcontre, tu voudrais pas qu'on reprenne plusieurs fois les personnages ???]

Salut les gens ! Moi mon nom, c'est Arnaud. Arnaud Svarofski 3ème du nom. Vous foutez pas de moi, c'est pas moi le chef de la marque de cristale ou de je sais pas trop quoi ! Non pas du tout, et puis j'en voudrais pas moi. J'ai bien asse de mes bouteilles. Moi mon métier... c'est... analyser les gens, comme m'a dit le cinglé de l'abribus d'en face. Je sais pas ce que c'est son métier lui, mais ça doit vraiment être zarbe. Donc je disais, j'analyse les gens. Je les regarde passer, je me dis : "mouais ça va", "bof", "pas beau celui-là", "oh et puis lui, mauvais !". Après quand y en a un qui me plait, je regarde comment il marche : "trop raide", "celui-là, c'est un oranoutan ...", "pas mal ! Peut-être une manequin !". Et puis après je remonte mes yeux plus haut. Faut dire, c'est intéressant quand c'est une femme, faut dire que j'en "analyse" beaucoup plus que des mecs. Puis je vois le visage. "Belle gosse !!!" et je me mets à sifflet. Dans ces cas-là, soit la fille détourne le regard, soit elle s'enfuit en courant, soit ... elle vient et me fou une tarte. Faut dire, c'est ce qui m'est arrivé la dernière fois et j'en suis pas très fière... C'était une belle bombe de blonde, qu'on voit tous les mardis à cet arrêt. Elle est drôlement belle avec ses beaux yeux bleus et puis j'avais enfin eu le courage de la sifflet quand elle est passée devant moi ... il a pourtant fallut que ça arrive. Mais aucune importance, j'aime les femmes fortes et rebelles ! Fortes vous me dîtes ? Ca vous étonne ? Je peux vous dire que ma blondasse, elle est costaud, oui. Sa baffe, elle m'a foutu au sol et j'ai eu la joue enflée pendant trois semaines !!!!!! Après elle m'a traité de "vulgaire clodo" et elle a pris son tram. Je crois que c'est la première fois que les gens du mardis ont vu la blonde ainsi. Et elle-même, était totalement détendue pour prendre son tram. C'est vrai que j'ai oublié de vous dire mais quand on la voit tous les mardis, elle est toujours à regarder sa montre et à sembler être en retard pour aller quelques parts. Enfin bon... La aujourd'hui, comme elle me regardait même plus, j'ai décidé d'aller m'occuper de "l'éducation" de trois jeune gas de l'arrêt d'en face. Faut dire, les jeunes de nos jours, ils ot même plus d'éducation les pauvre ! Ils sont complètement abandonné par leurs parents, ils s'habillent mal, et après, la police dit qu'ils font des conneries ! Bah faut pas s'étonner, moi j'vous dis ! Regardez-les deux secondes les pauvre, c'est qu'ils font vraiment pitié. Un gotique en noir, un débraillé (il a cru que comme ça il allait plaire aux filles) et un plus jeune mais plus grand, plutôt banal. Pauv' types vraiment, et dire que la police finira par les foutre en taule...

- Aaaah... La jeunesse ! Profitez en, révoltez vous contre le pouvoir !

Ils se regardent bizarre et dévisage ma casquette et ma radio. J'avais oublié que les jeunes écoutaient plus la radio maintenant mais la télé. Faudra que j'en amène une la semaine prochaine. Pour ce qui est de ma casquette, je comprends qu'ils soient jaloux. Je l'ai quand même fait dédicacer par Zidane avant son coup de boule ! C'était vraiment un put**n de bon joueur ce type. Tout le monde, n'a donc pas la même chance que moi d'avoir une dédicace. Il faut penser au plus démuni.
Tiens ! Je sais par quoi on va commencer pour leur premier cour d'éducation ! Je vais leur apprendre à utiliser leur style pour draguer les filles !

-Je vous vois souvent... Lorgner sur les jambes et le décolleté de la d'moiselle là bas... Moi j'vais vous apprendre comment qu'on drague, les jeunots !

Cette fois, ils rigolent. Tant mieux, au moins ils seront moins coincés. Les filles aiment pas les coincés, elles préfèrent les gas qui savent les faire rigoler. Deux des jeunots tentent de me dire qu'ils ont pas besoin d'aide pour ça. J'aimerai bien les croire mais... je me fais pas trop d'illusion. Comme je suis un bon gas, je vais leur laisser une chance. Je retourne m'asseoir à ma place et j'attends. On va bien voir que quoi ils sont capables. Au bout de cinq minutes, aucun n'a bougé. Seraient-ils timides ? Là, on est mal parti. J'ai l'autre cinglé qui me dévisage en face, ah moins que ... Je tourne la tête pour voir si j'ai bien raison puis regarde de nouveau dans sa direction. Eh oui ! C'est qu'il dévisage la belle voiture rouge !!! Il doit pas avoir assez de frics le pauv' type. Bah tanpis pour lui ! Peut-être que je l'aiderai un autre jour mais là je suis trop occupé avec les gamins ! Je traverse les rails du tram et vais à leur rencontre. C'est que j'ai quelques trucs à leur expliquer à ces types.

- Bon les p'tits ... C'est qui va falloir ... hic ... passer à l'action là !

Je manque de tomber mais d'un p'tit cloche pied je redeviens stable.

- Qu'est-ce que j'y disais déjà ... hic... Ah oui !! hic... Vous allez ... avoir votre première cours les gas ... hic. Cours pratique ! Y en a un qui va voir ... la dame (j'y leur montre la blonde du doigt qui y avaient déjà remarqué avant, mes p'tits gas) et qui va euh... la draguer ...hic. Son but ... hic... lui mettre une main... ça y fait deux points (le leur montre avec mes doigts, au cas qu'y soit cons) ou l'embrasse ... cinq points !

Je les regarde et leur souris de toutes mes dents qui me reste, content de moi. Les p'tits gas aussi, y vont être contents si y gagne la belle dame ! Mais d'abord, y faut choisir qui commence.

- Bah... y en faut un qui y commence... ... hic... Qui y veut ?

Là les gamins, ils me répondent pas. Ils ont l'air plus sérieux d'un coup, ça va pas le faire. Faut pas qu'ils deviennent trop sérieux comme ça. Faut vraiment qui s'y aillent maintenant les pauv' gas.

- Bon alors... Toi le grand... T'y commences ! hic !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The little red car (Tom et Hana)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The little red car (Tom et Hana)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fruit de l'éclosion / Hana Hana No Mi
» Hana Uchiha - Genin
» Gothicmade
» Accroc sur la crique... [PV Hana Kaori]
» Le fruit d'un paresseux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie St-Victoria :: Flood :: Cadavre exquis-
Sauter vers: